Publié le 17/10/2022

Un lieu : la Villa Rabelais

La Villa Rabelais, est un hôtel particulier construit en 1884-1885, par l’architecte  l’architecte français Stéphen Sauvestre (1847-1919) à la demande de Georges Goüin (1850-1925). Ce dernier est issu d’une riche famille de banquier, dont le père, Eugène, a eu une carrière politique prospère. Le bâtiment est inscrit à l’[inventaire général du patrimoine culturel] en 1991.

Racheté par la ville de [Tours] en 1949, il accueille successivement l’école de Droit et l’école des Beaux-Arts. C’est en 2017 qu’il prend le nom de Villa Rabelais, pour accueillir le projet de [Cité de la gastronomie] de Tours.

 

La Villa Rabelais, Maison des cultures gastronomiques, est un projet unique en France. Centre culturel et scientifique, elle est dédiée à un élément essentiel du patrimoine culturel français : la [gastronomie]. Entendue comme l’art de bien manger et de bien boire dans le respect de la planète, la [gastronomie] est une culture populaire chère aux Français, une identité particulière reconnue par les visiteurs étrangers.

L’ouverture de la Villa Rabelais s’inscrit dans la continuité de l’inscription en 2010 du [repas gastronomique des Français] sur la liste du patrimoine culturel et immatériel de l’humanité, géré par l’[UNESCO]. Le résultat de cette inscription a été la demande de « création d’un équipement culturel pluridisciplinaire, à dimension nationale et internationale, [qui] contribuera à sensibiliser le public à l’histoire, aux fonctions et valeurs du repas, ainsi qu’à la vitalité de ses expérimentations en France et dans le monde ».

La Villa Rabelais s’emploie à respecter ces recommandations en devenant un lieu dédié à la valorisation de la [cuisine] et de la [gastronomie] comme des éléments culturels. Elle sensibilise le plus grand nombre aux [patrimoines] gastronomiques locaux (comme la [gastronomie] du Jardin de la France, en région [Centre-Val de Loire]) et du monde.

 

Projet Villa Rabelais